Le Comite des droits de l'enfant a clos les travaux de sa soixante-seizieme session

Office of the United Nations High Commissioner for...'s picture
Printer-friendly versionPrinter-friendly version



COMMUNIQUÉ FINAL

GENEVE (29 septembre 2017) - Le Comité des droits de l'enfant a clos, aujourd'hui, les travaux de sa soixante-seizième session, qui se tenait à Genève depuis le 11 septembre et au cours de laquelle il a examiné les rapports présentés par huit États parties au titre de la Convention relative aux droits de l'enfant et de ses deux Protocoles facultatifs.

Le Comité a ainsi examiné successivement les rapports périodiques de l’Équateur, du Tadjikistan, du Danemark, de la République de Moldova, de la République populaire démocratique de Corée et de Vanuatu. Il s’est aussi penché sur les rapports soumis par le Tadjikistan, Vanuatu et la Guinée au titre du Protocole facultatif sur la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants ; et par le Tadjikistan, Vanuatu, la Guinée et Chypre au titre du Protocole facultatif concernant l'implication d’enfants dans les conflits armés.

Les observations finales adoptées par le Comité sur chacun de ces rapports pourront être consultées à compter de mercredi prochain 4 octobre sur la page Internet dédiée aux travaux de cette soixante-seizième session.

Dans sa déclaration de clôture, la Présidente du Comité, Mme Renate Winter, a notamment rappelé que la Convention des droits de l’enfant comptait 196 États parties. Elle a indiqué que le Protocole facultatif sur l’implication des enfants dans les conflits armés avait été ratifié ou signé par 167 États, soit un de plus (la République centrafricaine) que depuis le début de la session. Quant au Protocole facultatif sur la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants, il a été ratifié ou signé par 173 pays. Enfin, le Protocole facultatif établissant une procédure de communications a été ratifié ou signé par 35 États, soit un de plus (Chypre) que depuis le 11 septembre.

Mme Winter a aussi précisé que la prochaine journée de débat d’intérêt général du Comité qui se tiendrait en septembre 2018 aurait pour sujet la protection et l’autonomisation des défenseurs des droits de l’enfant.

 

Pour sa part, le rapporteur du Comité, M. Bernard Gastaud, a fait un compte-rendu des diverses activités auxquelles des membres du Comité ont participé entre les deux dernières sessions.

Le Comité tiendra sa soixante-dix-septième session du 15 janvier au 2 février 2018 au Palais Wilson à Genève. Il examinera les rapports de l’Espagne, du Guatemala, des Îles Marshall, du Panama, des Palaos, des Îles Salomon, des Seychelles et de Sri Lanka.

Copy this html code to your website/blog to embed this press release.

Comments

Post new comment

8 + 9 =

To prevent automated spam submissions leave this field empty.